Quand rentrent les marins…

 

Retour d’un post lecture avec un nouveau titre qui m’a beaucoup plu.

Pas le coup de coeur de La femme au carnet rouge dont je vous avais parlé dernièrement, mais un roman doux, bien écrit et sans passages graveleux, mes deux credos.

Autre bon point, c’est très bien traduit… ou alors si bien écrit par Angela Huth que cela coulait de source.

« Angela Huth, l’auteur du best-seller Les Filles de Hallows Farm, (que je lis actuellement et qui n’est pas mal non plus) nous plonge au cour d’une Écosse hostile et passionnée, à l’image de son peuple, tour à tour pudique, romantique et désespéré. A la façon d’une Jane Austen, à qui elle a souvent été comparée, elle donne vie à des personages déchirés entre l’orgueil, les préjugés, la raison et, surtout les sentiments. »

Quand rentrent les marins… Myrtle met la bouilloire sur le feu, prépare du thé et prend soin de mari, capitaine du bateau de pêche. Et elle profite des quelques jours ensemble, elle savoure.

Quand rentrent les marins… Annie, la meilleure amie de Myrtle, râle, réclame, pousse son mari à faire des heures supplémentaires pour qu’elle puisse s’offrir tout le confort moderne.

Quand ils ne sont pas là… les deux amies se retrouvent pour jouer au carte autour d’une tasse de thé, se rappellent leur enfance, leur jeunesse, leurs maris.  Et l’une s’active, s’occupe, donne de son temps, pendant que l’autre cherche parmi les hommes restés à terre celui pour qui elle battra des cils.

Quand rentrent les marins… oui, mais… quand ils ne rentrent pas ….

Le premier chapitre se trouve ici .

Belle lecture !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *